Logo entête 2010

 

CHAPITRE IV : LE PROJET D'ÉTABLISSEMENT

1.  Carte d'identité de l'établissement.

L’Institut Sacré-Cœur et Saint-Joseph est une école technique et professionnelle des 2e et 3e degrés. S’y ajoute dans les implantations des classes du premier degré. Les deux implantations ont toujours conservé les caractéristiques des écoles d’origine. La principale distinction est observée au niveau des domaines d’enseignement

Les différences entre les deux implantations de l’Institut n’empêchent nullement de se fixer des objectifs éducatifs et pédagogiques communs.
Ceux-ci consistent à revaloriser les filières technique et professionnelle, de manière à les repositionner comme alternative positive à l’enseignement général.

Les deux composantes de l’Institut ont donc comme grands objectifs éducatifs et pédagogiques communs :


2.  La concrétisation des objectifs pédagogiques prioritaires.

  1. L’organisation de l’établissement et le travail pédagogique viseront avant tout à développer chez le jeune la confiance en soi et l’estime de soi :

    • dès l’accueil dans l’établissement, une préfète d’éducation, souvent secondée par une équipe de professeurs, s’efforcera d’insuffler au jeune une motivation positive.
    • tout au long de son cursus scolaire, l’élève participera activement à la réflexion sur son orientation : organisation de séminaires sur la connaissance de soi, rencontre avec des personnes-ressources (PMS, anciens, futurs employeurs…) fréquentation d’un centre de documentation interne à l’école, entretiens d’embauche et initiation aux formalités d’entrée dans la vie professionnelle…
    • l’action pédagogique visera à aider chaque jeune à développer tout son potentiel et à devenir un être complet et non un simple outil pour l’économie.
      Cette action pédagogique sera inspirée par le message de l’Évangile et recevra un surcroît de motivation de la part des enseignants animés par la foi chrétienne :
      • l’Institut développera des pédagogies actives par objectifs, par projets, respectueuses du rythme de chaque jeune ;
      • les enseignants, grâce à une formation personnelle, repenseront fondamentalement leur rôle : ils seront personnes-ressources pour des jeunes se formant progressivement à l’autonomie ;
      • les élèves seront systématiquement initiés à l’utilisation des ouvrages de référence et notamment des technologies multimédia : outre le développement des bibliothèques et médiathèques existantes, la création des Centres Cybermédia a favorisé le développement de pédagogies plus actives ;
      • l’Institut s'efforcera de permettre à chaque jeune de bénéficier de remédiations, notamment en utilisant les compétences de ses éducateurs.
    Top page   
  2. L’Institut s’efforcera de faire de chaque élève un être social capable de se respecter et de respecter les autres.

    • la pédagogie s’exercera souvent par des actes d’entraide, de solidarité, des travaux ou des recherches en groupe ;
    • l’école s’engage à combattre toutes les formes de racismes et de discriminations notamment par des animations culturelles ;
    • pour éviter l’agressivité, chacun s’efforcera d’utiliser dans l’école une communication non violente incluant les techniques relationnelles de la réaction différée ;
    • de nouvelles structures de médiation seront progressivement mises en place ;
    • dans le cadre de son projet chrétien, l’Institut proposera à ses élèves différentes actions de solidarité avec le tiers monde ou le quart monde ;
    • le respect mutuel se traduira par une pédagogie et une évaluation respectueuses des différences ;
    • la docimologie mise en œuvre dans l’établissement veillera à promouvoir la motivation et le travail régulier et pas seulement les compétences intellectuelles ;
    • le respect des différences s’exprimera par la diversité des outils pédagogiques utilisés. Les moyens audiovisuels de pointe seront privilégiés ;
    • tout en pratiquant une politique d’ouverture vis-à-vis des élèves d’autres confessions, l’école offrira à chacun la possibilité de construire sa propre identité en relation avec Dieu et de se sentir interpeller par la Bonne Nouvelle de l’Évangile (journées de réflexion et de partage, célébrations…)

  3. L’Institut formera ses élèves à la responsabilisation et à l’autonomie en développant une pédagogie axée sur le sens.

    • à travers de nombreuses expériences de décloisonnement, l’élève sera davantage acteur de son apprentissage, guidé par des enseignants personnes-ressources ;
    • travaux par projets interdisciplinaires dans les cours généraux (environnement, éducation à la santé…) ;
    • recours systématique aux nouvelles technologies multimédia ;
    • nombreux exercices pratiques sur le terrain : visites d’entreprises, stages, accords de partenariat avec des organismes comme le Fonds de Formation Professionnelle de la Construction, travaux de recherche en bibliothèques publiques, voyages à caractère culturel ou coopératif…

  4. Formations organisées suivant le régime de la CPU
    La « certification par unités »  (CPU) veut considérer les options de l’enseignement qualifiant comme un tout, une formation complète menant à un métier, que l’élève parcourt en validant progressivement ses acquis et en étant certifié sur le résultat final.

    • Depuis 2013, l’option « mécanicien d’entretien automobile » se développe en CPU.  Elle précise qu’au cours du 3e degré, les élèves sont confrontés à des unités d’acquis d’apprentissage (UAA) tels que prévus par la CPU et conçues de manière à couvrir à terme l’ensemble des savoirs et compétences du métier.
    • À partir de septembre 2018, les options professionnelles de 3e année évoluent vers une 4e année organisée en CPU :
      • L’option « Bois » devient  « Menuisier d’intérieur et d’extérieur »,
      • L’option « Électricité » devient « Électricien installateur résidentiel, industriel et tertiaire »,
      • L’option « Mécanique polyvalente » permet à ceux qui le souhaitent d’entreprendre l’OBG « Mécanicien d’entretien automobile ».  Les autres poursuivent leur formation en 4e année mécanique polyvalente avec renforcement du soudage.

      Ces 3 options organisées en CPU dans les diverses 4es années, se poursuivront dans le futur en incluant progressivement les 5es puis les 6es années.

    Dès que l’élève entre dans une option organisée en CPU, un dossier d’apprentissage l’accompagne dans sa formation et permet de consigner l’évolution graduelle des acquis d’apprentissage maîtrisés et ceux qui restent à acquérir.

Top page   

[  page précédente  1,  2,  3  ]


Projet Éducatif - Projet Pédagogique - Projet d'Établissement - Version octobre 2018

 

Institut Saint–Joseph Visé – © 2017. Tous droits réservés.